La livraison est GRATUITE sur toute la boutique SANS conditions !

Théières Japonaises


Pour la plupart des amateurs de thé, boire de ce breuvage constitue une véritable forme d’art. Les méthodes traditionnelles impliquent d’infuser les feuilles en vrac dans des tasses à thé et des théières spéciales dans le but de générer le maximum de saveurs et d’arômes tout en créant une expérience gustative exquise. Au fil des siècles, les japonais ont réussi à maîtriser l’art de la fabrication du thé. Ainsi, les théières japonaises sont devenues des accessoires indispensables pour profiter d’une tasse de thé aux saveurs délicieuses. D’une fabrication 100 % artisanale, la théière japonaise donne aux amateurs de thé la possibilité de profiter de cette tradition ancrée totalement dans l’histoire du pays.

Les différents types de théières japonaises

Les théières japonaises, que l’on appelle également les kyusus se présentent sous trois grandes formes. Les poignées de chaque théière rendent chaque style distinctif et ajoutent, également, une nouvelle dimension à l’art d’infuser et de verser le thé.

La théière à poignée latérale ou Yokode Kyusu

L’Yokodo Kyusu est équipé d’une poignée qui sort directement du côté de la théière. Il arbore une poignée étroite au bord de la théière arrondie et prend une forme plus bulbeuse vers l’extrémité libre. Le bec est situé à un angle de 90 degrés de la poignée. Grâce à ce premier type de théière, le buveur de thé peut tenir la poignée et placer son pouce sur le couvercle pendant qu’il verse la boisson d’une main.

La théière à poignée supérieure ou Uwade Kyusu

La Uwade Kyusu possède, quant à elle, une poignée distincte située directement au sommet de la théière. Le manche est généralement fabriqué dans un matériau différent du reste de la théière. Par exemple, si la théière est en porcelaine, la manche elle peut être en bambou, en plastique ou en rotin. La poignée reste donc froide puisqu’elle est fixée à la théière à l’aide de crochets métalliques. Le style de la poignée fait également de cette théière un choix idéal pour les buveurs gauchers. Cette théière est, généralement, ronde.

La théière à poignée arrière ou Ushirode Kyusu

La troisième théière est la Ushirode. Cette dernière s’inspire des théières classiques chinoises. Elle comporte donc une poignée juste en face du bec où s’écoule le thé. Ces théières comportent, généralement, un couvercle qui aide à retenir la saveur et l’humidité durant les étapes de l’infusion. Ce type de théière japonaise est surtout idéal pour la préparation de thés chinois et de thés britanniques.

Les matériaux dans lesquelles sont fabriquées les théières japonaises

La plupart des théières japonaises sont faites à partir de ces principaux matériaux :

L’argile

La théière japonaise en argile est généralement utilisée pour la préparation de thé vert. Comme l’argile est une matière poreuse, elle aura l’avantage d’absorber efficacement la saveur de chaque infusion. Cela permet donc de créer une saveur plus profonde et plus riche à chaque nouvelle préparation. Petit inconvénient : cela signifie donc que la théière en argile ne peut être utilisée que pour la préparation d’un seul type de thé. Parmi les théières en argile les plus populaires il y a le Banko-yaki et le Tokoname-yaki : des théières qui contiennent du fer argileux et qui ont l’avantage d’améliorer les notes de chaque thé vert. Les théières japonaises en argile ont également l’avantage de produire une saveur plus moelleuse et uniforme sans l’amertume que l’on associe bien souvent aux infusions de thé vert.

Le porcelaine

Les théières en porcelaine japonaise sont généralement utilisée pour d’autres types de thé. Puisque la porcelaine est une matière qui n’est pas poreuse, elle n’absorbera pas la saveur et peut donc être utilisée pour infuser différents types de thé.

Le verre

Les théières en verre et en acier inoxydable se font rares lorsqu’il s’agit de consommation de thé japonais. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il n’y a pas de styles de théière japonaise classique conçue dans du verre. Cependant, les tasses en verre sont assez courantes lorsqu’on boit du thé vert glacé.

Le choix du filtre

La plupart des services à thé japonais comportent des filtres à infusion intégrés. Les matériaux les plus courant pour la fabrication de ces composants sont l’argile et la porcelaine. Ces derniers correspondent à la construction du Kyusu ou Hôhin et empêche les feuilles ou la poussière de thé de pénétrer dans les tasses à thé une fois que la boisson est versée. Certaines théières de style japonais contiennent, cependant, des filtres en métal. Mais la plupart des connaisseurs éviteront ce type de filtre car ils peuvent altérer la saveur de certains types de thé. Au moment de choisir une théière japonaise, les vrais addicts à cette boisson se tourneront donc vers les filtres en argile ou en porcelaine. Attention, il est important de préciser que les théières japonaises ne doivent jamais être nettoyées avec du liquide vaisselle ou du savon. Le nettoyage se fait, uniquement, avec de l’eau.

Le choix de la tasse

Si le choix de la théière est important, le choix de la tasse ne doit pas être négligé non plus. Si vous aimez le cérémonial, et que vous êtes un adepte du Feng Shui, alors nous vous recommandons d'utiliser des tasses ou des mugs assortis à votre théière japonaise. Voici d'ailleurs une excellente sélection de tasses Japonaises que nous vous recommandons.