La livraison est GRATUITE sur toute la boutique SANS conditions !

La cérémonie du thé en Chine

Publié par Le spécialiste du thé le

La cérémonie du thé en Chine

Est-ce que vous connaissez la cérémonie du thé ? Il en existe plusieurs variantes et selon la région du monde où vous vous trouvez, elle ne se pratique pas de la même manière et ne revêt pas la même signification.

La dégustation du thé s’est largement démocratisée et elle est maintenant devenue une habitude de consommation dans beaucoup de pays. Si en Angleterre, le “tea-time” est une vraie institution, pour d’autres pays, comme la Chine, il s’agit réellement d’un rite assimilé à une cérémonie. Son appellation est d’ailleurs Gong Fu Cha. Cette cérémonie demande de respecter certains principes et se pratique avec des ustensiles dédiés.

 

Un peu d’histoire

Le thé et sa culture ont longtemps eu une place importante au sein de la famille en Chine. Cette plante symbolise des valeurs fortes comme la loyauté, l’amour et l’espoir d’un mariage heureux. Ainsi, c’est au cours des fiançailles ou des mariages que ce rite prenait toute son importance. Il était coutume alors que la future mariée apporte une dot dans son mariage et le thé était fréquemment intégré dans celle-ci. Il avait alors une valeur importante qu’il est difficile d’évaluer sous forme monétaire, elle devait être suffisamment conséquente pour faire partie de la dot. La cérémonie du thé est donc un moment fort du mariage en Chine où il est appelé “jing cha” (servir le thé avec respect). Le jour du mariage, le thé est alors servi aux invités, ce qui lui confère un certain prestige. L’ordre de service du breuvage est aussi soumis à une certaine hiérarchie. Il est en priorité servi aux parents, aux grands-parents et enfin aux autres membres de la famille. En effet, même si la consommation du thé est beaucoup moins occasionnelle et qu’il se boit à tout moment il marque toujours le respect.

De nos jours, la cérémonie du thé est toujours pratiquée. Elle est plébiscitée par les touristes en voyage en Chine qui raffolent de coutumes traditionnelles, mais également par les Chinois qui ont su conserver cette tradition dans leurs coutumes depuis des millénaires.

 

Quels sont les principes de la cérémonie du thé ?

On peut traduire Gong Fu Cha par “prendre le temps pour le thé”. Ainsi, c’est un lent processus qui doit se mettre en place et qu’il est nécessaire d’observer pour réaliser une véritable cérémonie du thé dans les règles de l’art. En Chine, elle est réalisée tous les jours par les adeptes et il existe même des maîtres du thé.

Gong Fu Cha trouve son origine dans la dynastie des Song (960 - 1279), cette pratique est donc très ancienne et, cependant, elle continue d’être pratiquée selon les mêmes préceptes qui n’ont rien perdu de leur charme tout au long des millénaires.

Le thé utilisé n’est pas n’importe lequel il faut le choisir soigneusement et en feuilles entre les thés Wulong (Oolong) et les thés Pu-erh. Il s’agit d’obtenir les arômes du thé en laissant infuser les feuilles afin d’avoir un thé extrêmement concentré. Les feuilles utilisées peuvent ensuite être de nouveau infusées jusqu’à ce qu’elles n’aient plus d’arôme (environ 10 infusions). Le but ultime est de pouvoir dégager les arômes les plus subtils du thé et de vivre une expérience odorante très puissante.

Le processus est assez long et il faut compter environ de 2 heures ponctuées d’étapes successives avant de pouvoir déguster une tasse de thé.

 

Les différentes étapes de la cérémonie

Cette cérémonie se déroule en plusieurs étapes, très codifiées, qu’il convient de respecter :

  • prévoir 10 grammes de thé pour 150 ml d’eau ;
  • il est indispensable de laver et de réchauffer tous les accessoires qui vont vous permettre de réaliser cette opération. Pour réchauffer les tasses et la théière, il suffit de les remplir d’eau chaude, d’attendre un peu, puis jeter l’eau utilisée ;
  • le thé doit être senti avant l’opération pour en apprécier tout le parfum ;
  • les feuilles de thé qui vont être infusées doivent être également lavées et humidifiées avant leur utilisation. Pour cela, il faut verser de l’eau bouillante dans une théière après avoir déposé les feuilles de thé dans le fond du récipient. Ensuite, il faut vider l’eau.
  • la théière est de nouveau remplie d’eau chaude jusqu’à ce que l’eau déborde et soit récupérée par une assiette dans laquelle vous aurez déposé la théière ;
  • faire couler l’eau chaude sur l’extérieur de la théière ;
  • laisser infuser le thé de 15 à 25 secondes selon la préférence et que vous aimiez un breuvage plus ou moins fort ;
  • mettre l’infusion dans un pichet avant de la servir dans la tasse à sentir et sentez son parfum ;
  • versez ensuite le thé dans les tasses de dégustation ;
  • profitez des arômes dégagés par le breuvage et prenez votre temps pour apprécier le thé en le buvant doucement.

Les différentes étapes sont à effectuer en prenant votre temps et surtout en profitant de ce moment. Les parfums qui vont émaner de l'infusion des feuilles de thé participent à cet instant entre parenthèses. Cette cérémonie est totalement ancrée dans la culture chinoise depuis des millénaires.

 

Quels sont les ustensiles indispensables pour la cérémonie du thé ?

Le rituel est soumis à des codes qui incluent un ordre à respecter et également des ustensiles dédiés pour réaliser votre thé.

Ainsi, les accessoires indispensables doivent être conçus dans des matériaux spécifiques qui ont des propriétés particulières à la préparation du breuvage.

Voici la liste des accessoires : 

  • une théière, plutôt en terre cuite qui va avoir un pouvoir de conservation de la chaleur très important et qui est poreuse. La porosité permet ainsi de “stocker” les différents arômes du thé ;
  • un plateau en bois, appelé claie, avec des rigoles qui vont permettre de récupérer l’eau et ne pas abîmer la table ;
  • un pichet pour verser l’eau d’un contenant à l’autre ;
  • une assiette creuse pour déposer la théière et récupérer l’eau en surplus qui va s’écouler dedans ;
  • 2 tasses, une pour sentir le thé et la deuxième pour le déguster ;
  • une petite cuillère ;
  • éventuellement un réchaud d’appoint à alcool ou à gaz à portée de mains.

En règle générale, il vaut mieux privilégier les matériaux nobles pour la vaisselle qui va vous servir. D’ailleurs, il est de bon goût de complimenter son hôte sur la beauté de celle-ci. L’étape consistant à ébouillanter les tasses et la théière, au-delà d’être utile, revêt une forme de respect envers ses hôtes.

Il faut savoir aussi que l’eau utilisée ne doit pas être trop minéralisée, car elle risquerait d’acidifier votre boisson. Elle doit être chauffée à une température qui varie selon le thé employé.

Les températures recommandées sont ainsi les suivantes :

  • 75° à 85° pour le thé blanc ou vert ;
  • 85° à 95° pour un thé bleu-vert ou rouge ;
  • 95° à 100° pour un thé noir.

Une bonne astuce à connaître : plus la couleur du thé est foncée, plus la température de l’eau doit être élevée.

 

Quel est l’intérêt de pratiquer la cérémonie du thé ?

Ce rite n’est pas seulement une “façon de préparer” son thé. Bien sûr, le breuvage obtenu après avoir longuement et patiemment confectionné celui-ci va avoir une saveur et une qualité inégalables. Il s’agit avant tout d’une façon de vivre, d’un certain attrait pour les coutumes et les traditions.

Le thé se déguste aussi en bonne compagnie. Comme peut l’être un bon vin en France, la dégustation du thé est un moment convivial et crée du lien social. 

Avant de maîtriser parfaitement la pratique de la cérémonie du thé, il faut avoir des années de pratique. En clair, cela ne s’acquiert pas du jour au lendemain.

 

La cérémonie du thé de nos jours

Prendre le thé est plus que la dégustation d’une boisson chaude, il s’agit d’un vrai art de vivre. Délicate et raffinée, cette cérémonie démontre d’un goût délicat et confère d'un certain esthétisme de vie. À l’origine, des valeurs comme la sobriété ou l’humilité étaient rattachées à cette pratique, alors que de nos jours, elle évoque classe et raffinement. Par ailleurs, l’aspect convivial et social reste très présent autour de cet instant.

Des codes demeurent cependant. Par exemple, lorsque l’on pénètre la pièce où va se dérouler la cérémonie, vous devrez certainement passer par une porte assez basse et vous allez être contraints de vous pencher. C’est une façon de vous obliger à être humble. Également, comme il est coutume de s’extasier sur les jolies porcelaines et notamment les calligraphies s’y trouvant, il est indispensable d’avoir une solide culture sur le sujet pour en discuter en connaisseur. Enfin, le thé se déguste à genoux, une autre manière de prouver son humilité et sa sobriété.

 

La cérémonie du thé est encore très présente en Chine, cependant elle est plutôt pratiquée par des initiés, dans des milieux assez aisés ou encore à destination des touristes dans un contexte folklorique.

Les Chinois consomment désormais leur boisson favorite d’une manière plutôt décomplexée et il n’est pas rare de les croiser avec leur thé dans des tasses à emporter ou encore dans des bouteilles.

Vous pouvez tout à fait vous initier à cette pratique ancestrale, il vous faudra être patient et très rigoureux. Ainsi, si vous êtes amateur de cette infusion, vous aurez à cœur de partager et faire découvrir les différents thés qui existent. La discipline qu’impose cet apprentissage est certainement contraignante, cependant, c’est un excellent moyen de partir à la découverte de traditions asiatiques qui parviennent à traverser les siècles en conservant toute leur authenticité.


Partager ce message


← Message plus ancien


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.