La livraison est GRATUITE sur toute la boutique SANS conditions !

Comment est fait le thé ?

Publié par Le spécialiste du thé le

Comment est fait le thé ?

Les deux grands types de traitement et de préparation du thé

Il existe deux méthodes de base pour la production du thé : Orthodoxes et non-orthodoxes. Chaque méthode donne un produit final très différent.

La méthode orthodoxe

Feuille entière : La méthode orthodoxe utilise un procédé qui préserve l'intégrité et la saveur de la feuille de thé entière à toutes les étapes de la production.

Roulé pour le thé en vrac : Les feuilles de thé entières sont soigneusement roulées en différentes tailles et styles selon le type de thé produit. Le traitement orthodoxe est utilisé pour produire différents styles de thé en vrac, y compris le thé blanc, vert, oolong et noir.

Méthode artisanale : Un producteur de thé artisanal orthodoxe peut varier considérablement le résultat de l'aspect final, de l'arôme et de la saveur d'un thé selon la façon dont la feuille de thé est formée, oxydée et séchée pendant le processus de production.

Saveur complexe : La méthode orthodoxe prend plus de temps, mais donne un thé à feuilles entières attrayant avec une saveur et un arôme complexes.

La méthode non-orthodoxe

Feuille déchiquetée : Aussi connu sous le nom de Crush-Tear-Curl, ou CTC, le traitement non orthodoxe donne de petits morceaux intentionnellement déchiquetés de feuilles de thé qui sont façonnés en granules.

Conçu pour les sachets de thé commerciaux : CTC a été conçu à l'origine pour la production d'un thé noir corsé et corsé qui pouvait être conditionné dans des sachets de thé traditionnels et résister à l'ajout de lait et de sucre dans une tasse infusée.

Méthode machine : CTC est principalement une méthode de production mécanisée créée pour éliminer certaines des étapes à forte intensité de main d'œuvre de la méthode artisanale orthodoxe afin d'accélérer le temps de mise sur le marché pour la production de thé noir.

Saveur unidimensionnelle : Le processus CTC n'est pas en mesure de produire une large gamme de thés et d'arômes de thé. Certains thés verts peuvent être produits avec cette méthode, mais pas les thés blancs et les thés oolongs. Le CTC est principalement un processus de production de thé noir parce que l'oxydation des feuilles commence rapidement lorsque les feuilles sont déchiquetées. Les feuilles traitées CTC sont fortement oxydées et perdent immédiatement leurs huiles essentielles. Par conséquent, les nuances subtiles de l'arôme et de la saveur ne peuvent pas être contrôlées, créant un produit final de thé avec un profil unidimensionnel.

faire du thé

Comment obtenir des thés blancs, verts et noirs à partir de la même feuille ?

De la récolte au séchage, la même feuille de thé Camellia sinensis est traitée différemment au cours du processus pour produire les effets aromatiques et gustatifs très différents des thés blancs, verts et noirs. Voici quelques exemple de traitement de différents thés.

Le thé blanc

Récolte → Flétrissage (72 heures) → Séchage (110°C/65°C)
Le thé blanc n'est ni roulé ni cuit, il est donc essentiellement non oxydé et il est le moins transformé. Au lieu d'être exposées à une chaleur artificielle, les feuilles se flétrissent et sèchent simplement dans un environnement soigneusement contrôlé, ce qui donne le thé le plus délicat et le plus frais du jardin.

Le thé vert

Vapeur/rôtissage → Refroidissement → laminage → 1er séchage (110°C/70°C) → séchage final (120°C/80°C)
Le thé vert est soumis à un traitement à la vapeur avant d'être roulé. La vapeur applique une légère chaleur sur les feuilles pour aider à arrêter le processus d'oxydation avant que les feuilles ne soient roulées en forme. La cuisson à la vapeur permet également d'exposer la saveur fraîche et herbacée de la feuille. Les feuilles de thé vert ne s'oxydent pas après roulage, c'est pourquoi elles restent de couleur et de saveur claires.

Le thé noir

Flétrissage → Laminage → Oxydation/Fermentation → Séchage (110°C/65°C)
Le thé noir est roulé immédiatement après le flétrissement pour aider à démarrer rapidement les processus d'oxydation. Les feuilles sont ensuite complètement oxydées avant d'être séchées, ce qui leur donne leur couleur sombre et leur saveur riche.


Partager ce message


← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.